0
0 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 50 votes, average: 0,00 out of 5
Loading...

Die Hard 2 : 58 minutes pour vivre

« Piège de Cristal » est un chef-d’œuvre du cinéma d’action qui a révolutionné ce genre, il était donc prévisible que sa suite reprenne ce qui en avait fait le succès. Comme dans le précédent film, « 58 minutes pour vivre » se déroule en grande partie dans un seul bâtiment et les vies de nombreux otages sont en jeu. Sauf que pour cette suite, le choses ont été vues en grand puisque l’action ne se déroule plus dans un simple immeuble mais dans un aéroport et que ce n’est plus une trentaine d’otages qui sont en danger mais des centaines. Et comme dans le précédent film, John McClane se retrouve impliqué dans cette prise d’otage parce qu’il venait récupérer sa femme à l’aéroport pour fêter Noël. Cette suite a clairement de nombreux points commun avec le premier film mais elle n’en a pas pour autant toutes les qualités. En effet, dans ce film, John McClane n’est pas autant en danger que dans « Piège de Cristal » car il n’est pas vraiment tout seul contre les terroristes, par conséquent on perd beaucoup du suspens qu’il y avait dans ce film. De plus, le méchant principal n’est pas aussi intéressant et n’a pas autant de charisme que celui du précédent film. Néanmoins, « 58 minutes pour vivre » a aussi des qualités comme la présence d’un rebondissement final plutôt inattendu. Ajouté à cela le fait que cette suite comporte plus d’action et plus de violence. Bien sûr, Bruce Willis reprend le rôle qui l’a fait connaître au public et il le fait très bien, toujours avec des répliques bien placées et un humour décalé fort appréciable. Bien que John McTiernan ne soit plus à la réalisation, ce deuxième opus de la saga n’est pas du tout décevant, il apporte lui aussi son lot d’action et d’humour qui en font une excellente suite à la hauteur du film qui le précède (et ce n’était pourtant pas gagné). Yippie kaî eh !

Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *